Carnet de Course

Aiguille du Goûter, 3863m

Massif du Mont-blanc

Couloir Castor

Le 13 et 14 Février 2008, avec Romain

Retour

Le Couloir Castor et l'un des couloirs Gemmaux descendus pour la première fois à skis par Pierre Tardivel en Fevrier 2003. Gemmaux parce qu'un autre couloir parallèle à celui ci nommé Pollux. Les deux font donc la paire Castor et Pollux . Nous avons donc décidé avec Romain d'aller tenter de refaire cette descente qui ne fut jamais refaite depuis leur ouverture . Pas d'infos bien entendus sur ces deux couloirs qui sont bien cachés et que l'on ne peut voir que depuis la face Nord de Bionnassay. Une face qui est rarement gravie . Nous y allons donc dans l'inconnus, est il en conditions etc. etc. ....

Nous partons donc Mercredi à 12h depuis le telepherique de Bellevue aux Houches , direction le refuge Tête Rousse ou nous passerons la nuit .

Départ le lendemain à 7h . Nous progressons rive droite du Glacier de Bionnassay afin d'atteindre la base du couloir Castor. D'ailleurs, nous passerons devant sans croire qu'il s'agit là, de son départ . pas de neige en vue plus haut . Nous commençons donc à gravir le Pollux, mais c'est en apercevant cet énorme sérac suspendu au dessus de notre tête, que nous comprenons que nous sommes dans le Pollux et non le Castor, nous récupérons l'entrée du castor par une traversée en mixte ( rocher et neige ) . Nous constatons qu'il n'y a pas autant de neige que sur la photo prise par Tardivel en Fevrier 2003, et que nous ne pourrons le skier intégralement skis aux pieds . 2 passages très étroits en mixte, puis la sortie du couloir, carrément pas de neige !

Nous sommes au sommet de l'Aiguille du Goûter à 12h . Nous entamons la descente à 13h, par une désescalade d'environs 50m . Nous déchausserons les skis pour remettre les crampons, à deux reprises afin de franchir les deux verrous rocheux .

En bas du couloir nous prenons pieds sur le glacier en empreintant, le vrai départ du couloir, celui qu'on a loupé le matin même. Et même en sachant, on ne pouvait vraiment pas deviner que cela passait ici .

Nous ne remonterons pas faire le Pollux car : bin on a pu vraiment la pêche, pis parce que aussi, à vue sans le remonter avec le si peu de neige que l'on a trouvé dans le castor ...ça craint un peu .

Superbe sortie, avec un bel engagemant,dans un coin reculé du massif. Merci à Pierre Tardivel pour ses decouvertes .

 

lolo2005 © Tous droits réservés